Pensée

Publié le par studyart

Version:1.0 StartHTML:0000000105 EndHTML:0000008481 StartFragment:0000002883 EndFragment:0000008445

Hier, j'ai parlé avec quelqu'un, dans un bon débat, du monde, de Dieu. Dans la conversation est intervenu la notion de vide. Et bizarrement, la définition qu'on m'en donnait me lassait perplexe car à vrai dire, je n'ai encore rien lu sur le sujet ( si quelqu'un à des référence je suis preneuse ), donc je mène ma petite enquête.

 

Voici ce que me dit mon ami Wiki:

Dans la philosophie le vie est lié à l'être car le vide est l'absence de matière. Donc le vide serait du non-être. ( Parménide )

-> mais si le vide c'est rien, comment peut-on le définir, ou même savoir qu'il existe ?

D'après Leucippe et Démocrite le vide étant dépourvu de matière il reçoit une certaine forme d'être et devient le doublet indispensable de l'être.

-> on retrouve donc ici la symbolique du Yin Yang asiatique, où tout existe avec son contraire: le Mal et le Bien, le Noir et le Blanc, l'Homme et la Femme...

Or Aristote nie le vide car pour lui il est incompatible avec le mouvement

-> ça peut paraître logique, puisque s'il n'y a rien, alors rien ne bouge, alors il n'y a aucune force et donc aucun mouvement. Ici, la personne avec qui j'en parlait ne sera pas d'accord, car pour lui le vide créé sa propre synergie

Pour les taoïstes, le vide est le potentiel d'une chose à se remplir, comme un verre par exemple. Pour eux, une pensée ou une idée naît d'un esprit vide ( car il y aurait de la place pour cette idée )

-> là je suis plus d'accord avec eux. Seulement je ne pense pas qu'une idée puisse naître de rien, il y a forcément, d'après moi, un ou plusieurs antécédents.

Pour les bouddhistes, le vide est la vacuité ( absence de toute essence), ou l'absence de nature

-> J'opterais plutôt pour l'absence de matière, car la question est de savoir si tout dans le monde, même la pierre, le béton, l'acier, est nature.

 

Pour les scientifiques, le vide est différent du néant et aurait sa propre énergie. Le vide serait un lieu où toutes les molécules sont raréfiées, mais présentes, d'ailleurs quand on tente de faire les vide ( avec les cloches ) celui-ci n'est que partiel. Le mouvement serait créé par des ondes électromagnétiques qui traversent ce vide.

-> Des ondes ? pourquoi pas, car le vent est bien une force qui n'a pas de support ...

En physique quantique, E=MC² montre que l'on peut, pendant un temps très court, utiliser l'énergie du vide pour créer des particules massives. Mais ces particules disparaissent aussi très vite. Ce sont des molécules dites virtuelles, apparaissant par deux, l'une et son contraire, ce qui permet une annulation.

 

Autre phénomène, Casimir ( non pas celui de l'île aux enfants ^^) à démontrer que le vide exerce une pression ou une force attractive sur deux plaque parallèles non chargées. On prend pour les expériences un miroir. Il s'agit du rapport entre la distance entre les deux miroirs et le nombre de photons qui se trouvent entre les deux. Ceux ci exercent une charge d'ondes positives et plus l'espace est grand, plus il y a de photons mais s'il se réduit, les photons dont la longueur d'onde est supérieur à L ( de la formule ) sont supprimés. Il y a donc moins d'énergie.

-> Oula ça devient compliqué tout ça, surtout que je ne connais pas les correspondances n et L, si λ est le même que j'utilisais en maths appliqués l'année dernière ... il faudrait que je trouve un scientifique pour éclaircir le problème et un philosophe aussi ... ou peut être un philosophe scientifique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article